Découvrez notre nouvelle plateforme Kwanko ici

Drive-to-store : facilitez l’accès à votre magasin

HOME / ACADEMY / mobile

Article précédent précédent

Article suivant Suivant

DRIVE-TO-STORE
DRIVE-TO-STORE
DRIVE-TO-STORE
DRIVE-TO-STORE
DRIVE-TO-STORE
24

juil
2019

Le drive-to-store est une approche marketing encourageant une personne à se rendre dans un point de vente physique afin d’effectuer un achat. Si techniquement parlant, une publicité classique à la radio, à la télévision ou dans un prospectus publicitaire constituent une telle approche, la mention drive-to-store est surtout utilisée pour faire le lien entre une action digitale et le déplacement d’un client en magasin. Et sur ce point, les applications web peuvent être particulièrement efficaces.

La géolocalisation : un facteur clé de succès

Pour mettre en oeuvre une stratégie de web-to-store, il faut déjà savoir où ils se trouvent. Aujourd’hui, nous avons tous un smartphone en poche. Et celui-ci peut s’avérer très utile pour les annonceurs afin d’en extraire les données de géolocalisation. Une fois réconciliées à travers différents outils, ces données permettront de mesurer l’impact de la campagne et de les utiliser comme un levier de personnalisation. Car ce qui importe, c’est la capacité d’envoyer le bon message à la bonne personne au bon moment et au bon endroit. Si vous avez une boutique à Paris, vous n’allez pas cibler un internaute de Montréal. Plus les publicités seront ciblées, plus elles seront appréciées, car pertinentes, et donc moins coûteuses sur le volume pour l’annonceur.

Au centre des débats, se pose donc la question de la géolocalisation. Il existe pour cela deux grandes méthodes :

Le GPS

C’est une technologie très connue, qui est facile à utiliser et qui est intégrée dans de nombreuses applications web et mobile. Le GPS peut se combiner avec des boîtiers wifi in store afin de mesurer l’impact d’une campagne et le nombre d’internautes qui sont venus dans un point précis.

Le problème, c’est justement la précision. En effet, le GPS dispose d’un degré de précision qui est très variable (de 5 à 15 mètres selon les smartphones). Il est donc clairement insuffisant dans des environnements urbains denses comme un grand centre commercial où les boutiques sont situées à proximité immédiate les unes des autres. 

Le SDK 

C’est un petit programme composé de quelques lignes de codes qui s’intègre dans une application tierce. Cette dernière partage alors les données de géolocalisation des utilisateurs (avec leur consentement) à des annonceurs. En général, le SDK s’intègre au sein d’applications très populaires qui disposent d’un trafic conséquent. Les données sont donc assez fiables, mais c’est un processus de développement spécifique qui nécessite des mises à jour des applications et un nombre important de partenaires pour être pleinement fonctionnel. 

Grâce à la géolocalisation, on peut donc trouver facilement son magasin dans une application web et guider le client de A à Z.

L’omnicanalité : pour rendre la vie plus facile 

Le marketing omnicanal, c’est la convergence de technologies et de canaux de communication et de distribution facilitant la vie des clients. Ainsi, on peut commander en ligne et prendre possession du produit en magasin, se rendre en magasin, essayer, et se faire livrer chez soi, etc. Les barrières sont aujourd’hui tombées entre le web et le commerce physique. On parle d’ailleurs de phygitalisation pour expliquer ce phénomène.

Basculer en mode omnicanal permet de servir de point de relai, de faire vivre des expériences nouvelles sur place, et d’incarner physiquement une marque digitale. Prévoir et anticiper ces comportements transforme un magasin traditionnel en magasin connecté et augmenté. 

Ne pas oublier le référencement local

Qu’il s’agisse de Google My Business, Yelp, Tripadvisor, Google Maps ou Apple Plans, le référencement local permet à un magasin d’être facilement identifié lors d’une recherche en ligne. Il contient souvent des données pratiques, et il faut bien prendre le temps de renseigner toutes les informations utiles auprès des métamoteurs afin qu’elles puissent être affichées aux clients lors des recherches. Cela inclut notamment l’adresse, les horaires d’ouverture, les modalités d’accès, etc.

Le lien avec les réseaux sociaux

Pour se connecter avec une audience locale, il faut aussi miser sur votre communauté sociale. C’est ainsi que les réseaux sociaux proposent de nombreuses options pour y parvenir. Vous pouvez sélectionner votre audience par code postal, selon une certaine distance autour de votre commerce, les personnes vivant à proximité de votre point de vente, etc.

Vous pouvez ainsi cibler les personnes dont c’est l’anniversaire dans les sept prochains jours et qui vivent dans votre zone. La publicité drive-to-store peut ainsi les renvoyer vers une landing page dédiée pour qu’ils s’inscrivent afin de recevoir un bon de réduction ou une offre gratuite pour tester vos prestations. Vous pouvez aussi cibler spécifiquement les personnes qui ne sont pas encore abonnées à votre page afin de toucher des personnes qui ne vous connaissent pas encore. Tous ces critères se cumulent et vous pouvez faire quelques tests avant de trouver la formule gagnante. 

La combinaison du digital et du commerce physique est désormais une réalité. On parle de click-and-mortar pour désigner ce changement de comportement qui est porté par des technologies nouvelles et qui continuent à se développer. Embrasser ce changement, c’est accélérer la transition digitale pour prendre de l’avance sur vos concurrents et mieux préparer le futur. Vous avez besoin d’un accompagnement votre prochaine campagne publicitaire drive-to-store ? Contactez notre équipe d’experts !

Partagez cet article