Découvrez notre nouvelle plateforme Kwanko ici

Comment générer plus de ventes en été ? Ah l’été… la plage, les cigales, le soleil, les soirées entre amis, le farniente… Avouez qu’on est loin du bruit et de l’énergie du monde des affaires, non ? Et pourtant, cette coupure estivale tend à ne plus forcément marquer un moment déconnecté où le business tourne au ralenti. Même l’été, les consommateurs achètent et les entreprises doivent investir pour tenir leurs objectifs. Même l’été, certains secteurs d’activité comme le sport, le bien-être, le tourisme, la formation, les services aux particuliers et aux entreprises continuent de fonctionner. Or, si le rythme est souvent plus calme, c’est justement le bon moment pour être présent, regagner des parts de marché et se faire connaître de nouveaux clients qui pourront devenir des ambassadeurs fidèles. Faisons le tour de la question ensemble. 

Les Soldes d’été : un passage incontournable

À partir du 26 juin 2019 pour la plupart des départements, c’est le début des Soldes. Cela veut dire que tout le mois de juillet va être soumis à un rythme intense. Entre déstockage, nouvelles démarques et préparation de la rentrée pour les plus précautionneux qui veulent éviter la foule, juillet est un mois propice aux bonnes affaires et donc pour générer plus de ventes sur votre site. Et cette période se prépare aussi en ligne avec des offres spéciales pour les pure-players du digital ou les e-commerçants qui misent sur l’omnicanal pour doper leurs ventes.

Sans compter que l’actualité reste chargée pour les newsjackers. Tour de France, résultats du bac, festivals de musique, 14 juillet, événements culturels… ce sont autant de contenus qui peuvent être créés pour stimuler votre communauté pendant et autour de la période de Soldes.

Dématérialisez et adaptez vos offres

On dit souvent que les clients ne sont pas facilement joignables pendant les vacances. Or, comme le reste de l’année, ils ne quittent jamais leur smartphone, même sur la plage. C’est donc le moment de se faire connaître par des campagnes digitales. Sur les réseaux sociaux, avec des campagnes d’affiliation, d’influence, du SEA etc. Il existe de nombreux moyens de toucher les mobinautes en vacances et donc de générer plus de ventes.

Grâce à la géolocalisation, vous pouvez ainsi cibler précisément les personnes qui sont dans une région particulière. C’est aussi l’occasion de personnaliser votre publicité en fonction de l’endroit où vos prospects se trouvent. Pour les commerçants locaux, c’est l’occasion parfaite pour attirer les touristes dans leurs boutiques et magasins et ainsi mener des campagnes de drive-to-store.

D’autre part, avec un site web bien pensé, on peut passer une commande depuis un téléphone en quelques secondes. Même le paiement se dématérialise avec des solutions comme Apple Pay. Et pour les applications mobiles, c’est un levier important afin de fluidifier le parcours du consommateur, quel que soit l’endroit où il se trouve. Vous pouvez même aller plus loin : et si vous livriez sur les lieux de vacances de vos clients ?

Le B2B tourne au ralenti… ou pas

C’est vrai que les entreprises peuvent connaître un creux d’activité en été… mais pas les managers et les décisionnaires. Ils se reposent, mais ne décrochent jamais complètement. Ils se détendent, mais profitent de leur temps libre pour rattraper les lectures qu’ils n’ont pas eu le temps de lire dans l’année. Il faut donc bien coordonner votre marketing pour proposer un contenu en mode « summer edition » afin de faire passer vos messages B2B via des livres blancs, des magazines et même du contenu en version papier. Éduquer, évangéliser, partager des bonnes idées… voilà autant de leviers qui porteront leur fruit pour la rentrée et même générer plus de ventes sur votre site en été.

Automatisez et programmez vos campagnes

En travaillant avec une agence, même lorsque vous partez en vacances, vos annonces continueront d’être diffusées. Vous pouvez donc libérer votre équipe marketing et commerciale… les clients continueront d’affluer. Il est également possible de prévoir et programmer vos campagnes par avance, afin de ne pas être complètement absent du paysage et laisser le champ libre à vos concurrents. S’il est toujours important que le service client soit toujours joignable pour répondre aux requêtes et aux questions des clients, le marketing peut se ressourcer pour revenir en forme à la rentrée. Kwanko offre la possibilité de programmer la mise en ligne de vos campagnes publicitaires ! Vous pouvez en savoir plus en remplissant une demande de contact, ici !

Planifiez vos campagnes de rentrée

La rentrée se prépare parfois très tôt. En particulier quand on a des enfants. C’est donc l’occasion d’anticiper pour affiner vos offres, vos campagnes, et de préparer la mise à jour de votre site web. La rentrée de septembre marque souvent le début d’un nouveau cycle qui est parfois plus important que celui de janvier et de nombreuses marques en profitent. Beauté, sport, lifestyle, décoration, voyage, santé, tourisme, et même les assurances et les produits financiers… c’est un moment privilégié pour refaire le point sur ses besoins et se reprendre en main.

L’été est une période charnière qui marque souvent un renouveau entre deux saisons. Mais contrairement aux apparences, c’est aussi une période qui peut être chargée pour les plus opportunistes. Car à l’instant où vous décidez de vous mettre en retrait, vos concurrents pourraient bien en profiter. Alors n’attendez pas pour générer plus de ventes qu’eux avec l’équipe Kwanko !

Les Soldes d’été marquent un tournant important dans le calendrier commercial des annonceurs. Si à l’origine, elles sont surtout consacrées au textile et au prêt-à-porter, elles se sont étendues depuis de nombreuses années à tout un pan de l’économie. Des prêts bancaires aux voitures, en passant par les logiciels, l’équipement de la maison, la décoration ou le bien-être, toutes les marques font des Soldes un levier promotionnel. Le but ? Attirer de nouveaux clients, fidéliser les clients existants et augmenter le panier moyen, tout en déstockant son inventaire.

C’est donc à partir du 26 juin 2019 que les Soldes vont débuter en France (sauf exception dans certains départements), et ce seront les dernières à durer 6 semaines en raison d’un changement législatif qui en raccourcira la durée pour l’année prochaine. En attendant, il est temps de bien se préparer, et pour cela, l’affiliation reste un moyen très efficace, à condition de savoir bien optimiser sa campagne.

Mettez à jour et surveillez votre catalogue produits

C’est lui qui définit quoi vendre, à quel moment et à quel prix. Votre catalogue doit être parfaitement à jour, car c’est de lui que partiront toutes les informations clés vers les publishers. Vous pouvez aussi l’ajuster en temps réel selon la performance des ventes. Si un produit se vend plus difficilement qu’un autre, vous pouvez investir un peu plus pendant une période limitée. Prenez le temps de vérifier la qualité de votre catalogue : images, descriptions, titres, références… tout doit être le plus clair possible, avec des données uniques et sans doublon ou informations erronées.

Créez et partagez des visuels pertinents et performants

Travailler avec des publishers, c’est une démarche qui doit être gagnant-gagnant. Pour cela, vous devez simplifier la vie de vos publishers afin qu’ils puissent se concentrer sur leur travail et tenter de vous apporter de nouveaux clients. C’est pourquoi il est nécessaire de leur transmettre des données et du contenu qui soient faciles à gérer et à intégrer. Ils peuvent prendre la forme de kit emails, de bannières, d’éléments de langage, d’argumentaires commerciaux, etc. Ce qui importe est de soigner le fond et la forme. Le design est au service du message. Le temps investi dans la préparation en amont sera vite rentabilisé une fois la campagne lancée.

Gérez les différentes démarques

Pendant les Soldes, les prix changent souvent. On peut commencer à -20% puis proposer du -30% ou -40% deux semaines plus tard. Il faut donc pouvoir être agile pour réagir vite et anticiper tous les scénarios de vente. La gestion de vos stocks doit être précise et performante. Vos campagnes promotionnelles doivent être immédiatement opérationnelles et votre processus de validation interne doit être fluide pour éviter de perdre du temps. Vous pouvez aussi intégrer des codes promotionnels pour des services complémentaires. Ces derniers viendront alors s’ajouter aux promotions en cours (livraison offerte, retour gratuit, assurance incluse, etc.).

Optimisez vos kits email

L’email reste le moyen privilégié pour communiquer entre un affilié et sa communauté. Pour cela, il faut lui transmettre tous les éléments de manière à ce qu’ils soient prêts à l’emploi. Soignez les visuels, soyez inspirants, testez le rendu sur toutes les plateformes, traquez tous les liens et surveillez la performance des campagnes d’emailing en temps réel. Vous pouvez ainsi transmettre un fichier HTML avec des images hébergées sur votre serveur afin d’optimiser les temps de chargement. Vos kits email doivent être parfaitement adaptés pour le mobile afin de fonctionner sur toutes les plateformes. Enfin, vous pouvez encourager l’A/B testing afin d’optimiser les campagnes.

Trouvez le bon partenaire

Gérer soi-même une campagne d’affiliation peut être chronophage et fatiguant. Il est bien plus efficace de confier ce travail à une agence dont c’est le métier. Pour savoir laquelle choisir, il faut savoir poser les bonnes questions : de combien de publishers dispose-t-elle dans son réseau ? Dans quels pays est-elle présente ? A-t-elle déjà de l’expérience dans votre secteur d’activité ? Propose-t-elle une technologie fiable pour la gestion des campagnes ? Aurez-vous un accompagnement efficace ? C’est en fonction de ces réponses que le choix d’un partenaire de confiance pourra se dérouler.

Les Soldes d’été ne se jouent pas uniquement dans les magasins. C’est en ligne que la bataille peut être la plus féroce en raison de la concurrence acharnée et du temps réel qu’impose le commerce en ligne. Vous devez donc considérer vos publishers comme vos partenaires commerciaux. Ils sont le relai de votre marque sur le terrain (virtuel) et plus ils seront convaincus par votre offre et votre marque, plus ils pourront être efficace. Consultez notre équipe d’experts pour répondre à vos projets !

En mai, fais ce qu’il te plait… et il faut dire que les occasions sont tentantes. Entre jours fériés, longues fins de semaine, le retour des beaux jours et l’approche de l’été, le mois de mai coïncide souvent avec un changement de lifestyle et de priorités. On prend plus de temps pour soi, on renoue avec ses amis, on sort davantage, on voyage et donc… on passe (un peu) moins de temps derrière ses écrans. Pour les annonceurs, cette période n’est pas toujours la plus occupée. Il faut donc trouver les bonnes pratiques et les quelques astuces afin de garder vos bons résultats et booster votre business. Ne cherchez plus, nous les avons pour vous !

Le marketing saisonnier : un levier à utiliser

Le principe du marketing saisonnier est d’adapter son activité commerciale et marketing avec un événement du calendrier. Or, en mai, il y a toujours de quoi faire. Festival de Cannes, nuit européenne des musées, Roland Garros, Grand prix de Monaco, commémorations historiques… à chaque actualité et événement peut correspondre un angle de communication. C’est le principe du newsjacking qui consiste à détourner l’actualité pour en faire un axe de promotion ou de communication. Parfois, c’est un détournement parodique.

Monoprix est une marque référence dans l’art de réaliser des publicités qui utilisent des moments commerciaux incontournables. Exemple pour la fête des mères :

exemple monoprix

Ikea a aussi parfaitement utilisé le mariage du Prince Harry avec Meghan Markle pour vendre un de ses produits :

Example Ikea

D’autre part, certaines activités sont saisonnières par nature : en mai, on prépare les vacances, on organise son été, on prépare les examens de la fin d’année scolaire… autant de sujets sur lesquels rebondir.

Adaptez votre contenu et vos messages tout au long de l’année

Le mois de mai doit donc apporter de la légèreté, du soleil et de la joie dans votre communication.

Quelques astuces à utiliser :

L’importance du planning est ici cruciale. Et si vous êtes en retard pour cette année, vous pouvez, dès maintenant vous préparez pour l’année prochaine.

Misez sur l’exclusivité

Pour faire (re)venir vos clients, il faut créer de l’événement :

Vous l’aurez compris, ce mois de mai est une opportunité pour développer des offres, générer plus de chiffre d’affaires et donc booster votre business avec les différents leviers existants. A vos planning d’offres commerciales ! Et pour un accompagnement de nos équipes de production, contactez-nous !

Le QSP Summit 2019 a (encore) été l’un des meilleurs événements marketing auquel il fallait assister. Plus de 2300 entreprises majeures étaient présentes à cet événement, d’une durée exceptionnelle de 2 jours.

Le QSP Summit en est à sa 13e édition et prend de l’ampleur chaque année. Cette fois, la convergence entre technologie et marketing/management était à l’honneur. Nous vivons des temps difficiles en raison de l’imbrication entre technologie, méthodes de travail et marketing auprès de notre public. Tous les intervenants se sont concentrés sur ce mot clé principal : la convergence. Et voici les différents types de convergence : en ligne-hors ligne, voix-data, humains-robots, technologie-lieu de travail, créativité-management, personne-culture, produit-marque, marketing-technologie…

Tout cela a été discuté durant ces deux jours, avec des intervenants comme Daniel Pink, Spencer Harrison, Stanley Hainsworth ou encore Barbara Kahn. Il y a eu beaucoup de conférences intéressantes, mais les WorkLabs sont particulièrement connus pour leurs apports approfondis sur un sujet spécifique.

Comment motiver votre équipe ?

Effectivement, l’un des éléments les plus difficiles pour une entreprise est de garder ses employés concentrés et de les encourager à donner le meilleur d’eux-mêmes chaque jour. Il est donc important d’avoir quelques informations à l’esprit :

« Les récompenses liées à des conditions sont efficaces pour des tâches simples et à court terme ; cependant, elles le sont moins pour des tâches complexes ou à long terme. »Daniel Pink au #qspsummit

Daniel Pink QSP Summit

« Tant que la tâche impliquée ne demandait que des compétences mécaniques, les primes fonctionnaient comme on pouvait s’y attendre : plus le salaire était élevé, meilleure était la performance. » – Daniel Pink au #qspsummit

Pour décoder au mieux, en termes simples et en quelques mots un discours complet et très éclairé : accorder des primes pour la productivité et la motivation ne vous mènera pas très loin. Ce que vous devez faire, c’est utiliser davantage le concept « Pourquoi ». Expliquez à votre main-d’œuvre POURQUOI elle fait ce qu’elle fait. Donnez-lui une vision d’ensemble. Ce que sa contribution apporte à la marque, au client… Et à l’équipe.

L’autonomie comme outil d’autonomisation

Premièrement, l’autonomie est primordiale pour que les travailleurs se sentent impliqués dans leurs tâches et dans l’entreprise. Hmmm, quel concept étonnant ! 😉 « Créez de petits îlots de tâches non attribuées pour augmenter l’innovation dans votre entreprise. » — Daniel Pink

Comme vous pouvez le constater sur notre page Carrières, notre culture d’entreprise insiste sur l’importance pour nos employés de prendre des initiatives. Deuxièmement, une mentalité agile est indispensable pour évoluer. Notre devise le dit bien : « Get up and Disrupt! »

QSP Summit stage

Et Spencer Harrison l’a encore confirmé : « il est important d’avoir des optimistes et des sceptiques dans son équipe pour apporter de nouvelles idées qui mèneront à l’innovation ». Notre environnement multiculturel composé de personnes issues de dizaines de nationalités et de cultures différentes est l’un de nos plus grands atouts. Chacun a sa propre personnalité et son propre parcours, ce qui apporte à chaque projet une approche particulière, et c’est le secret d’un résultat de qualité.

« Chaque organisation doit prendre en compte, même si c’est difficile, ce que chaque personne est le plus à même de réaliser au mieux selon l’heure de la journée et son biorythme » – Daniel Pink.

Pour conclure, nous avons compris qu’il nous fallait une approche évolutive avec les années. C’est pourquoi nous avons créé Wook (Work Office & Organisation chez Kwanko) : un projet de 2017 pris en main par les employés du Groupe pour un environnement de travail plus transversal et flexible.

L’avenir du retail… et Kwanko

À moins d’être un ermite ou d’avoir vécu dans une grotte, vous devriez avoir entendu que le retail était en pleine révolution. C’est d’ailleurs peut-être la plus grande révolution depuis l’apparition des magasins physiques. Il ne suffit plus d’avoir une boutique à chaque coin de rue pour défier la concurrence.

Si vous n’êtes pas présent sur mobile, vous ne serez pas visible dans la rue. On passera juste devant votre vitrine sans y jeter un œil. C’est un constat incroyable ! D’autre part, nous voyons des marques originales comme Amazon ouvrir des magasins.

Il était important de voir ce que des spécialistes comme Howard Saunders (@retailfuturist), Gerald Storch (ancien PDG de Toys R’ Us et de HBC) et Barbara Kahn, pour n’en citer que quelques-uns, pouvaient nous dire sur cette évolution. Quelles sont les voies ACTUELLES et futures du succès pour la vente au détail ?

Vous l’imaginez bien, il est difficile de résumer en quelques mots tout ce que nous avons appris au QSP Summit. Le secret de la réussite n’est pas un protocole unique, on ne peut pas s’attendre à ce que ça fonctionne de la même façon pour tout le monde.

Cependant, nous pouvons mettre en évidence certaines de ces leçons pour vous.

Comme l’a souligné la conférence de cette année, la convergence est la clé. Vous devez proposer à votre client une expérience unifiée unique, quel que soit le canal qu’il utilise pour vous joindre. Les clients veulent « acheter quelque chose qu’ils apprécient à quelqu’un en qui ils ont confiance », Barbara Kahn au #QSPSUMMIT2019

Barbara Kahn Retailing Success Matrix

Fondamentalement, nous pouvons parler de différenciateurs tels que le prix intéressant, l’image de marque, l’expérience, la fluidité comme dans ce tableau. Ce sont autant d’éléments valables et importants quant à la façon dont notre marque est perçue par rapport à la concurrence.

Mais ce qui nous rend si heureux chez Kwanko, c’est de savoir à quel point nos solutions de performance marketing peuvent vous aider à voir vos ventes décoller :

Pour conclure, Kwanko est votre meilleur partenaire de performance marketing pour réussir en 2019 et à l’avenir.

Vous voulez faire mieux que vos concurrents ? Soyez présent partout de manière cohérente et conforme à votre marque. Et la bonne nouvelle, c’est que nous pouvons vous aider. Contactez notre équipe pour trouver la solution la plus adaptée à vos besoins.

Dans les magasins physiques comme sur le web, la pression concurrentielle est constante. La recherche et la qualification de leads figurent parmi les priorités des professionnels du marketing. Là où un visiteur peut passer et repasser dans la rue, devant une vitrine soigneusement agencée, la version digitale impose une approche différente pour tenter de capter le visiteur volage. Et en la matière, le retargeting est une stratégie redoutablement efficace pour augmenter votre taux de conversion, baisser la pression financière sur les objectifs d’acquisition et optimiser l’expérience client.

Comment définir son déclencheur pour un retargeting efficace

Le déclencheur est l’action qui va démarrer la démarche de retargeting. On peut créer autant de campagnes de retargeting qu’il existe de déclencheurs. Ce qui compte, c’est de personnaliser la relation entre l’action et le message. Par exemple, on ne fera pas passer la même information si un visiteur reste sur une page catégorie pendant une vingtaine de secondes, par rapport à celui qui passera quatre minutes sur plusieurs pages produits de la même catégorie.

Bien définir ses déclencheurs est donc essentiel. Faire du retargeting à chaque passage sur le site web – y compris pour celui qui reste 10 secondes sur la home page – n’est pas une pratique adaptée. Non seulement vous allez consommer votre budget inutilement, mais en plus, le visiteur peut se sentir suivi et traqué, ce qui n’est pas forcément plaisant.

S’il existe de nombreux déclencheurs possibles, pour une campagne efficace, on peut choisir :

Un panier non validé

Un visiteur (identifié ou non) qui ajoute des produits dans son panier et qui ne va pas au bout de la démarche d’achat.

Une visite longue

Sur une page ou un ensemble de pages, qui peut se mesurer selon le temps passé sur le contenu, les liens cliqués ou le nombre de pages visitées.

Une visite qui varie selon la provenance

Publicité, affiliation, réseaux sociaux, etc.

Une campagne de retargeting peut débuter quelques minutes ou plusieurs jours après le déclencheur. C’est un critère important, car il est directement lié à l’objectif de la visite : là où une visite sur un blog n’impose pas une action immédiate, un panier non validé pourrait, par exemple, être retargeté dans les 36 à 48 heures qui suivent. À l’inverse, si le panier concerne un produit immédiatement périssable (un billet de train ou d’avion pour une date proche, ou une opération spéciale sur le point de s’achever, par exemple), rien n’empêche de lancer votre campagne au cours des prochaines heures.

Retargeting : quels messages faire passer ?

La création de la publicité associée au retargeting se fait de manière automatique. Dans le cas d’un site de e-commerce, on associe un template préexistant avec le contenu d’un catalogue qui contient les produits consultés. Lorsque ce dernier contient des milliers de références, l’annonceur peut alors sélectionner uniquement certaines catégories de produits, comme ceux dont les stocks sont les plus importants ou ceux dont la vente génère le plus de marge.

Le travail de création et de design doit être abouti pour délivrer le bon message à la bonne personne. Certains scénarios de retargeting peuvent aussi intégrer des informations sur les utilisateurs si elles sont connues : si un homme visite une section du site consacrée aux femmes, il est légitime d’imaginer qu’il est à la recherche d’un cadeau. Le retargeting peut alors se concentrer sur la valorisation d’un guide d’achat ou de conseils pratiques, plutôt que sur le produit en tant que tel.

Les bonnes pratiques du retargeting pour les annonceurs

Varier le retargeting

Il existe d’ailleurs plusieurs formes de retargeting, comme :

Cibler le prospect avec pertinence

Depuis un site marchand, plus la page visitée est profonde, plus le retargeting est efficace. Il est bien plus pertinent de retargeter un visiteur qui passe du temps sur une page produit plutôt que sur votre home page. Vous pouvez aussi mener des campagnes de retargeting intelligentes à partir de données sociodémographiques en votre possession. C’est une bonne manière de délivrer le bon message au bon profil.

Enfin, faites attention à ne pas être trop précis dans le retargeting. En effet, le vrai risque est de créer un sentiment de tracking qui peut être dévastateur. Là où vous pensez agir de manière réfléchie, vous ne faites que ruiner une relation potentielle avec un prospect. Le retargeting doit servir à créer une relation, pas à harceler vos leads !

Outil stratégique pour booster les ventes, le retargeting doit être utilisé avec précision et intelligence. Les variables et la finesse d’ajustement sont tellement importantes, qu’il convient de bien connaître tous les tenants et les aboutissants avant de se lancer. Enfin, une dernière précision purement sémantique. On parle aussi parfois de remarketing et cela peut porter à confusion. En réalité, c’est une spécificité propre à Google qui a baptisé sa solution de retargeting « remarketing », mais le principe est toutefois le même.

Notre équipe d’experts en gestion de programme à la performance est en mesure de vous accompagner sur ce levier de transformation. Contactez-les pour en savoir plus !

C’est le dilemme cornélien auquel doivent faire face tous les responsables marketing, traffic manager et responsable de la vente en ligne. Vous avez négocié un budget publicitaire et il ne reste plus qu’à l’utiliser. Mais comment faire ? Et surtout, où investir ? Les réseaux sociaux, bien sûr. Sauf que les récentes révélations sur les fraudes au clic publicitaire peuvent refroidir votre entrain. Dans l’influence marketing, alors. Mais comment calculer le ROI que votre directeur attend avec impatience ? Pour éviter la migraine, faisons le tour de la question ensemble afin de prendre un peu de recul.

Le modèle peso : un bon début pour cartographier vos options

PESO est un modèle qui a été développé par l’agence américaine Spinsucks et qui présente de façon schématique les grandes options qui s’offrent à vous pour faire parler de votre marque et attirer de nouveaux prospects :

Votre budget publicitaire pourra donc se dépenser dans la rubrique Paid ainsi qu’aux intersections des cercles Earned et Owned.

Le cercle « paid » : la publicité et le contenu payant

À l’intersection du « paid » et du « owned » : l’incitation

À l’intersection du paid et du earned : notoriété

Vos buyer personas : pour savoir quel message faire passer et sur quel canal

Maintenant que vous savez quelles sont les options à votre disposition, il faut savoir à qui parler. Pour cela, la définition de vos buyers personas est essentielle. Ce sont des portraits robots de vos clients qui sont créés selon l’expérience de vos équipes, les données à votre disposition et le retour du support client. Chaque persona dispose d’une personnalité qui lui est propre, d’une identité, d’un mode de vie, d’habitudes de consommation, de lecture, etc. En général 4 à 5 personas suffisent pour couvrir 80% de vos clients. Vos personas sont indispensables pour choisir les bons moyens de communication de manière ciblée et stratégique.

Définir vos objectifs promotionnels

Pourquoi faites-vous de la publicité ? La question est essentielle, car il faut être précis. Vendre plus n’est pas un objectif, c’est un souhait. En revanche, augmenter les ventes de 5%, trouver 200 nouveaux clients et augmenter le panier moyen de 10% dans les 3 prochains mois sont des objectifs. Vos objectifs publicitaires doivent suivre le modèle SMART. Cela signifie qu’ils doivent être spécifiques, mesurables, atteignables, réalistes et temporellement définis. Sans objectifs clairs, il sera impossible de savoir si vos investissements seront pertinents. Ils vous serviront également à définir les bons indicateurs de performance que vous pourrez suivre au sein d’un tableau de bord. Enfin, il faut faire la différence entre les impératifs de court terme (vente immédiate) et ceux de long terme (notoriété, image, respectabilité) qui peuvent se compléter par une approche orientée inbound marketing.

Créer votre plan publicitaire en fonction de votre budget publicitaire

C’est la dernière étape et la plus importante : il faut attribuer une option publicitaire à un persona et à un objectif. Cela peut être, par exemple, le fait de se lancer dans des campagnes adwords pour le persona Pierre, qui est responsable des achats, avec un objectif de trouver 5 nouveaux clients B2B d’ici la fin du mois. Les bonnes pratiques pour réussir votre plan publicitaire :

Utiliser efficacement un budget publicitaire peut être difficile face à toutes les possibilités qui s’offrent aux marketeurs. Encore plus lorsque l’organisation interne crée des silos avec les équipes communication et commerciales. C’est la raison pour laquelle, il existe des partenaires comme Kwanko qui peuvent vous accompagner dans l’utilisation de votre budget afin de maximiser vos stratégies de lead generation et de traffic management. Besoin d’aide ? Découvrez nos solutions et contactez-nous pour en savoir plus !

Jetez un oeil à notre infographie spéciale TOP 10 des dates clés du e-commerce en France. Ce TOP 10 est indispensable pour construire votre stratégie e-commerce 2019. Spécialement si vous êtes présent sur ce marché. ?

Le e-commerce français pèsera 100 milliards d’euros en 2019, selon cette source. Le secteur de la Mode reste encore le numéro 1 des segments qui rapporte le plus de chiffre d’affaires avec une estimation de 17 milliards de dollars. Prendrez-vous votre part du gateau ?

Pour vous aider à ne manquer aucun temps forts commerciaux de l’année 2019, nous avons produit une infographie des 10 jours clés.

ASTUCE : Pour télécharger l’infographie, cliquez sur l’image (cela ouvrira un nouvel onglet) et enregistrez-la sur votre terminal.

infographie top 10 dates clés e-commerce

Le drive-to-store est la version locale du e-commerce. Le but est d’utiliser tous les leviers digitaux à la disposition des annonceurs pour transformer les données géolocalisées et l’utilisation presque constante des smartphones afin de pousser les clients à venir en magasin. Que ce soit pour faire un achat ou récupérer un colis, le drive-to-store « phygitalise » l’expérience client et offre de nouvelles occasions pour développer ses affaires. Mais encore faut-il savoir comment faire.

Quand le digital sert à booster les ventes physiques en magasin

Opposer e-commerce et commerce traditionnel n’a plus vraiment de sens aujourd’hui. Les deux doivent travailler ensemble dans une logique omnicanale afin de personnaliser les expériences vécues par les clients. Le drive-to-store apporte justement une solution qui fait converger le web et le réseau physique.

Les achats en magasin sont, en effet, loin d’avoir été détrônés par le web. Le dernier rapport annuel de la FEVAD souligne d’ailleurs que 91,5% des achats dans le commerce de détail se font encore en magasin.

Mais ces derniers doivent constamment se réinventer pour davantage de flexibilité et d’agilité. Avec le drive-to-store, le digital incite les clients à venir en magasin pour des objectifs qui diffèrent selon les stratégies appliquées. Quelques exemples :

Commande en ligne, retrait en magasin

C’est le principe du « click and collect » qui a été popularisé par la grande distribution avec le concept du « drive ». Le client peut acheter un produit en ligne et venir le chercher quelques minutes ou quelques heures plus tard. Il a immédiatement accès à sa commande, gagne du temps et peut éventuellement ajouter des produits complémentaires ou des options supplémentaires. Une stratégie de cross-selling ou d’upselling qui peut-être significative pour les retailers. C’est aujourd’hui une solution logistique offerte par 38% des marques selon la FEVAD.

Commande en ligne, retrait dans un point de vente tiers

C’est le système des relais colis où un commerçant accepte de recevoir les commandes d’autres marques. Si le magasin prend une petite commission au passage, c’est surtout l’occasion de faire venir dans sa boutique des clients qui n’y seraient peut-être jamais venus. C’est aujourd’hui une solution logistique offerte par 86% des e-commerçants.

Réservation en ligne, expérience en magasin

Un client peut prendre un rendez-vous en ligne, via une application mobile, un chatbot ou le site marchand, et se rendre en magasin pour y vivre une expérience. Essayage de vêtements déjà sélectionnés et prêts à l’arrivée du client, soin cosmétique, table dans un restaurant, test d’une nouvelle voiture… plus le processus mobile sera fluide, plus l’expérience sera appréciée. Une démarche qui est susceptible de générer de fortes recommandations sociales.

Les clés du drive-to-store

Optimiser son approche drive-to-store passe par la maîtrise de plusieurs leviers marketing. Nous en avons recensé quelques-uns pour vous aider :

Référencement local auprès des grandes plateformes

Google MyBusiness, Yelp, Tripadvisor, Uber Eats… il est impossible de les ignorer. Ces outils et plateformes d’intermédiation jouent un rôle central dans la mise en relation entre annonceurs et clients potentiels. Pour les retailers, il est donc indispensable d’être bien référencé, d’avoir une culture du client très forte (importance de la notation), de partager du contenu adapté (photos, vidéos, descriptifs) et surtout que toutes les informations soient toujours à jour (horaires d’ouverture, coordonnées des magasins, etc.).

Publicité géolocalisée

Cibler les bonnes personnes selon leurs habitudes de déplacement ou leur position géographique est indispensable en drive-to-store. La géolocalisation est ici un levier stratégique. Vous souhaitez vous adresser à une clientèle proche qui soit susceptible de vous rendre visite facilement. Que ce soit en SMA, en SEA ou en RTB, plus la publicité sera ciblée, plus elle sera pertinente.

Notifications et applications mobiles

Si vous disposez d’une application mobile, la géolocalisation permet de mieux communiquer avec les personnes à proximité de votre magasin. La bonne pratique la plus courante est le store locator embarqué pour les enseignes comprenant plusieurs magasins. Que vous souhaitiez prendre un café chez Starbucks ou que vous cherchiez une tondeuse à gazon dans une grande surface, cette capacité de connecter le client à une enseigne apporte une forte valeur ajoutée.

Couplage à des données tierces

Météo, actualité, nouvelles collections… chaque enseigne peut développer des communications personnalisées par email ou SMS selon des déclencheurs spécifiques. Un travail qui nécessite un storytelling créatif et qui peut toucher votre clientèle pour les inciter à venir en magasin.

CRM onboarding

C’est une technologie qui rapproche les transactions et les visites faites en magasin selon les expositions publicitaires en ligne. Toujours important pour savoir si votre publicité sur Facebook a généré des visites en magasin, par exemple.

La heatmap

Une fois en magasin, des bornes discrètes sont capables d’identifier la répartition de vos clients dans vos allées et vos rayons. C’est très utile pour réorganiser votre publicité, mettre en valeur vos bons plans et trouver les mécanismes permettant de faire rester vos clients plus longtemps sur place tout en optimisant vos ressources humaines (vendeurs et conseillers).

Impossible d’ignorer le drive-to-store aujourd’hui. Pour les retailers, c’est le levier incontournable qui combine le meilleur des deux mondes pour une meilleure personnalisation des expériences. Une stratégie marketing basée sur la pertinence des données et une bonne gestion de la mobilité pour s’adapter face aux nouveaux comportements d’achat.

Découvrez nos solutions de drive-to-store grâce à notre équipe d’expert : contactez-les pour en savoir plus !

Difficile de trouver une marque plus universelle, plus créative, plus engageante et plus facilement identifiable par toutes les générations que Disney. Alors, autant dire que lorsque la boutique en ligne de Disney a choisi Kwanko pour recruter de nouveaux clients et générer du trafic sur son site, ce fut une grande fierté, une belle preuve de confiance et surtout la récompense du travail de fond engagé par Kwanko depuis des années pour faire la promotion du marketing à la performance.

Disney Store et Kwanko : une longue histoire

Nous collaborons de près avec Disney Store depuis 2011, et connaissons bien les problématiques liées à l’optimisation des ventes en ligne des multiples produits de la marque. Une collaboration de confiance qui s’est conclue par la gestion exclusive du programme d’affiliation de Disney Store en 2017.

En lançant son programme d’affiliation avec Kwanko, la boutique en ligne disneystore.fr poursuit deux objectifs principaux : booster le trafic sur son site avec des visites qualifiées d’un côté, et générer des ventes et optimiser le taux de conversion de l’autre.

Une mission attendue par de très nombreux affiliés qui ont développé une vraie relation affinitaire avec Disney Store.

L’enjeu de la saisonnalité pour Disney Store

La boutique en ligne de Disney cherche à augmenter son potentiel de ventes sur les produits dérivés de films ou les exclusivités, et ce, tout au long de l’année. Après la période phare de Noël, c’est le carnaval qui monopolise l’attention et qui constitue le principal enjeu des semaines à venir.

Les éditeurs affinitaires sont par ailleurs très recherchés et valorisés sur le programme, puisque très prescripteurs de la marque : aujourd’hui, Disney Store fait confiance à Kwanko pour le recrutement et l’animation de cette typologie, sur laquelle des actions sont menées spécifiquement, et de manière récurrente (jeux concours, mise en place de rémunérations dédiées, etc.).

La réactivité de Kwanko, couplée à l’attractivité du programme et à la qualité des campagnes permettra ainsi le respect des conditions de diffusion et de la notoriété de la marque pour atteindre les objectifs fixés par Disney Store.

Un programme attractif pour les affiliés

Au-delà de la bienveillance naturelle que l’on peut avoir pour les produits et l’univers Disney, relayer la campagne Disney Store est l’illustration d’une stratégie de marketing à la performance où les affiliés sont totalement engagés pour la réussite de ce partenariat.

Au programme : une rémunération standard élevée, la livraison gratuite à partir de 59,90 € d’achat, des produits exclusifs en vente uniquement sur le site, ainsi que la possibilité de réaliser des jeux concours, avec des dotations fournies par Disney Store et des hausses de rémunérations récurrentes contre des mises en avant.

« ?C’est un package complet et avantageux qui est très recherché des affiliés, car la marque fait rêver les petits comme les grands et permet un ciblage large??», confirme Florence Turpin, Account Manager Affiliate Marketing chez UDG, l’agence digitale en charge de l’affiliation Disney Store France qui travaille depuis plusieurs années en partenariat avec Kwanko. «?Nous offrons par ailleurs une rémunération spécifique à 7% pour les sites affinitaires??».

Il faut dire que la rémunération est attractive et promet aussi de bonnes performances. Grâce aux récentes optimisations effectuées sur le programme, les ventes du Disney Store ont augmenté de 10% au cours des 6 derniers mois.

“Disney Store est un programme très agréable à gérer, en fil rouge mais aussi sur les périodes fortes. Au moment de Noël notamment, le suivi des performances et l’atteinte des objectifs fixés sont extrêmement challengeants, et c’est vraiment un plaisir de constater que les affiliés sont systématiquement mobilisés pour apporter le meilleur, et faire en sorte que nous parvenions à nous dépasser chaque année !” explique Thibaud Labourdette, Senior Account Manager Kwanko du programme Disney Store.

À la fois marque premium à fort potentiel et disposant d’un ancrage remarquable auprès de son public, Disney est un tremplin passionnant pour les affiliés à travers son site de vente en ligne Disney Store. Il permet très naturellement de créer un storytelling et un contenu sur mesure pour initier le dialogue avec sa communauté et s’engager pour un programme de marketing à la performance à forte valeur ajoutée.

À peine remis du Black Friday et des achats de Noël, qu’un autre événement commercial d’envergure est déjà lancé. Les Soldes d’hiver représentent une occasion importante pour développer votre chiffre d’affaires. Malgré les débats en cours autour de la loi PACTE, qui pourrait diminuer la durée des soldes à 4 semaines, les Soldes d’hiver 2019 resteront bien dans leur forme initiale. Soit six semaines de bons plans, du 9 janvier au 19 février 2019 (avec des ajustements de date pour certains départements du Nord-Est et d’outre-mer). Ces dates valent d’ailleurs autant pour les commerçants physiques que pour les e-commerçants. Alors que le jour J est arrivé, il est encore temps de faire un dernier point sur votre check-list.

Anticipez la révision de votre infrastructure

Comme on fait la révision d’une voiture avant un grand trajet, c’est le moment de plonger les mains dans le cambouis de votre site. Le but est d’optimiser le fonctionnement de votre infrastructure afin que votre plateforme soit la plus efficace possible au moment des Soldes. Profitez-en pour effectuer toutes les mises à jour de votre CMS, de vos éventuels plug-ins, de gérer le cache de votre serveur et la vitesse de chargement des pages. Votre inventaire doit être bien connecté à votre site et il faut toujours tester le bon fonctionnement de votre workflow, de l’inscription à la commande, en passant par les notifications automatiques.

Ce qui fonctionne pour un site web vaut aussi pour votre application mobile. Tout ce travail d’optimisation et de test doit se planifier pour s’effectuer juste entre Noël et le début des Soldes. Mais il n’est pas trop tard pour le faire ! En effet, un serveur qui plante le jour des Soldes en raison d’une trop grande influence ou une mise à jour critique qui paralyse votre site peut avoir des impacts dramatiques.

Avec votre DSI ou vos prestataires, assurez-vous que tout soit bien fonctionnel.

Soignez votre page d’accueil

Impossible de communiquer sur les Soldes avant les Soldes. Mais votre site doit être prêt pour qu’à huit heures précises, le jour J, la transition se fasse sur votre nouvelle page d’accueil. Ce changement doit être instantané, quitte à mettre votre site en mode maintenance une heure avant, avec une page spécialement conçue qui peut intégrer un compte à rebours. C’est un laps de temps permettant d’affiner les derniers détails, de votre catalogue de produits à la sécurité des données, en passant par les landing pages.

Une fois en place, votre page d’accueil doit valoriser les promotions avec un design clair et des informations lisibles et accessibles.

Si au cours des premières heures, vous avez le moindre doute sur la conversion d’un CTA, n’hésitez pas à  déployer une version alternative. L’A/B testing pourra vous donner des informations importantes pour ajuster l’information en temps réel.

Préparez vos campagnes publicitaires

Dès le premier jour des Soldes, vos campagnes publicitaires doivent être en place, testées, optimisées et prêtes à être diffusées. Cela dit, il est toujours temps de lancer votre campagnes. C’est un travail qui se prépare en amont afin de personnaliser chaque message. L’email marketing est un levier qui reste très pertinent pour communiquer auprès de votre fichier client. Vous pouvez utiliser la puissance des données pour réaliser des filtres et des tris aboutis dans votre segmentation. Entre les clients fidèles, les occasionnels et les uniques, il est important d’adapter le discours et les arguments utilisés pour optimiser son taux de conversion.

Pour les campagnes sociales, votre équipe doit être prête à surveiller la concurrence, les mots-clés pertinents et l’évolution du reach pour s’adapter au fur et à mesure.

Cultivez vos relations avec les plateformes tierces

Vos produits ne sont pas vendus que sur votre site web, mais aussi sur des sites de bons plans, de cashback, des comparateurs des prix ou des marketplaces. Il est donc important de s’assurer que tout soit bien opérationnel. Le catalogue de prix doit être soigneusement étudié et vérifié pour éviter tout risque d’erreur. En cas de changement de prix pendant une période limitée, pensez bien à vous assurer que votre promotion soit bien répercutée sur l’ensemble des plateformes.

C’est la même chose pour les bons de réductions et les codes promo. Il existe de nombreuses possibilités exclusives que vous pouvez offrir à vos clients. Livraison gratuite, promotion supplémentaire, service premium… tous les leviers commerciaux avec les marketplaces doivent être sous contrôle.

Au-delà de la partie technique et marketing, pensez aussi à interagir régulièrement avec vos clients sur votre site et les sites marchands. Certains peuvent poser des questions ou donner des avis qui peuvent justifier une précision de la marque. Assurez-vous d’avoir les bons outils pour modérer, réagir et accompagner les contenus lorsque vos clients ont besoin de vous.

Une période aussi importante que les Soldes d’hiver ne s’improvise pas. C’est pourquoi de nombreux e-commerçants travaillent en direct avec les plateformes d’affiliation pour optimiser leur impact en ligne. Entre la gestion des leviers d’acquisition : email marketing, codes promo, display, etc. c’est un gain de temps et de réactivité appréciable.

Notre équipe d’expert peut vous accompagner durant les Soldes d’hiver mais aussi tout au long de l’année. Contactez-les pour en savoir plus !